Selamat Datang di Sumatra

27 heures d’avion, 15h d’escale, … de l’Amérique du Sud à l’Asie, il n’y a (presque) qu’un pas! Comme un nouveau départ, nous rejoignons l’Indonésie et ses 14 000 îles, et commençons par Sumatra. Les chevilles gonflées et la tête embrumée par les heures de vol, nous arrivons à Medan, au nord est de l’île. Selamat Datang, bienvenue à Sumatra!

périple

20170803_144317.jpg

Dès l’aéroport, nos repères sont bousculés: fini l’espagnol, place à l’indonésien (et l’anglais, heureusement)! Et, quelques heures plus tard, on agrandit la troupe: bienvenue à Marine, Mélanie et Fred qui nous rejoignent pour trois semaines dans notre périple!

premier diner
De gauche à droite: Fred, Marine, Mélanie et un obscur joueur de foot colombien

A peine le temps de se retrouver autour d’un nasi goreng (riz frit), plat national, que déjà l’hospitalité indonésienne nous attrape! Trois-quatre mots échangés dans la rue et nous sommes conviés à faire la fête entre jeunes.

Un seul d’entre eux parle l’anglais, et c’est parti pour un cours accéléré de bahasa indonesia arrosé de tuak (vin de palme « sans » alcool) et parfumé de kretek, cigarettes au clou de girofle que les locaux fument par paquets! On se quitte à 4 heures du matin, mais on se reverra le lendemain: nous sommes invités à la sunatan, la circoncision du fils du proprio de la maison!

On réussit à se lever pour visiter Medan, mais mis à part sa mosquée (l’Indonésie est le premier pays musulman du monde en nombre de croyants), il s’agit plutôt de s’imprégner de cette nouvelle atmosphère.

Medan (2)

En fait, s’il y a quelque chose qui attire l’attention ici, c’est plutôt notre groupe de frenchies: on passe la journée à poser pour la photo!

selfies (2)

selfies (1)

RENCONTRE.JPG

On boirait bien un coup pour fêter nos retrouvailles! Dans un pays musulman, trouver une bière est une véritable mission, le point de départ d’une belle balade dans les rues de Medan 😉

IMG_1640

pesta

circulation

saté

première bière
Trouvé!

La nuit tombe, et nous partons retrouver nos amis de la veille. A notre arrivée, l’ambiance est survoltée! Comme si les Beatles se pointaient à la communion de la cousine, nous sommes accueillis à bras ouverts, encerclés par la centaine de personnes présentes pour l’occasion. Une foule en délire, rien que ça!

medan by night

Bar Mitsva (3)
Avec Talip, best friend forever!

Bar Mitsva (1)

photo de filles.JPG

On fait nos adieux à cette adorable famille, et nous voilà sacs sur le dos pour rejoindre notre deuxième étape, Ketambe.

la troupe

voyage de bus

mets indonésiens (1)
Pause déjeuner!
Soto Ayam
Soto ayam, le plat coup de coeur d’Hélène

riz tempe et legumes

Entre collines et rizières, nous avalons les 250km qui nous séparent de Ketambe en… 8 heures. Trente kilomètres par heure, c’est la vitesse moyenne de déplacement dans ce pays, il faut s’y préparer!

rizières

sur la route

On s’installe dans une charmante guesthouse le temps d’une nuit, mais l’appel de la jungle se fait déjà entendre. C’est parti pour deux jours dans la forêt, à la recherche des orangs-outans!

bungalow traditionnel

Ketambe - (2)

Ketambe - (1)

Pour rejoindre la jungle, rien de plus simple: il suffit de quitter la route. Guiti et Bies, nos guides, sont à l’affût du moindre mouvement dans les arbres. On cherche aussi, le nez en l’air.

dans la jungle (1)

dans la jungle (3)

A peine une heure de marche, et la chance nous sourit quand au dessus de nos têtes apparaît un gibbon noir. Dans la foulée, un calao, grand oiseau bicorne, vient se nicher dans les arbres. On commence fort!

gibbon noir (2)

gibbon noir (1)

pélican

Plus loin, les Thomas monkey, singes à crête de punk, font leur cueillette dans un ballet d’acrobates. Toujours pas d’orangs-outans en vue, on rejoint donc le campement pour le déjeuner. Une baignade rafraîchissante dans la rivière plus tard, et c’est reparti.

singes

photo de groupe

le camp

singe
Mais qui se cache derrière les feuilles?

Et, enfin, nous rencontrons les primates tant recherchés! Une mère et son petit sont là, cueillant leur repas du jour. Nous les suivons quasiment deux heures, en admiration devant les « hommes de la forêt » (orang outan en indonésien)!

orang outang (3)

orang outang (6)

orang outang (13)

orang outang (7)

insecte

dans la jungle (2)

Retour au camp, soirée au coin du feu, et dodo! Le lendemain matin, c’est farniente: on part aux sources d’eau chaude faire trempette et se prendre un bon coup de soleil… nous n’avons pas vu passer les heures dans l’eau, et la sanction est immédiate!

sources d'eaux chaudes (3)

cuisson des oeufs
L’eau est tellement chaude par endroits que Bies peut s’y faire cuire un oeuf!

sources d'eaux chaudes (2)

feuilles

Rentrés à la guest house, nous finissons la journée avec les guides dans la bonne humeur générale. On décide de rester une journée de plus dans ce joli village, histoire de découvrir les alentours.

retour de trek (1)

Ketambe (2)

Dans cette végétation luxuriante, tout pousse: durian, cacao, banane, riz… un jardin merveilleux, un spectacle permanent, comme dans les tableaux du Douanier Rousseau! 😀

Ketambe (1)

durian
Le Durian, fruit à l’odeur et au goût immonde, mais pas pour les indonésiens!

cacao (1)

cacao (2)

Ketambe (3)

baignade

Ultime photo souvenir, et on reprend la route pour de nouvelles aventures: à nous les plages et les cocotiers!

IMG_2664

 

13 comments on “Selamat Datang di Sumatra

  1. De rien les gros copains, vous nous manquez déjà aussi, heureusement on trouve facilement des copains ici avec qui jouer de la guitare et manger des nasi goreng! 😉
    Bonne escapade à Genève et bon retour en France!
    De gros bisous. Dah dah! 🙂

    J'aime

  2. Genial ces petits singes!! He dites, ils seraient pas un peu roux ces orang outan?! 😉 en tout cas, géniale cette acclamation pour votre arrivée, ca devait être méga ambiance!! Et là aussi y a des sources chaudes? J’imagine que ca fait pas le même effet avec des coups de soleil que quand on etait en islande sous 10º!!

    Aimé par 1 personne

    • On était bien pendant 2 heures jusquˋà ce qu’on réalise en sortant qu’on avait brûlé ! On a pensé à toi maggy, ca ne serait pas arrivé si tu avais été là .. !! j’ai eu l’impression de ressembler à guillo le homard !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s