Quand t’es dans le désert

Nous quittons Cusco à notre tour, pour un changement radical d’environnement: on veut du palmier et du sable chaud! Pour satisfaire nos désirs, un peu moins de 1000km de route nous emmènent à Paracas, sur la côte Pacifique.

on se croirait en Egypte

Vignes d'Ica
La province d’Ica, ses vignes, son vin… et son pisco!

autour de Paracas

Station balnéaire, petit port de pêche, Paracas ne semble pas tourner au même rythme que le reste du pays. On ressort les tongs, on s’offre une petite bière sur la plage pour le coucher du soleil… ça nous avait presque manqué!

bateaux de pêche (2)

plage de Paracas (4)

sunset à Paracas

Loin de l’idée que nous nous faisons du Pérou et ses montagnes, le désert de Paracas s’étend à perte de vue. Au grand désespoir de nos arrière-trains (enfin, surtout celui de JB), c’est l’heure d’une petite balade à vélo entre les dunes!

entrée de la reserve
Un pingouin dans le désert? Cherchez l’erreur…

en vélo dans la réserve Paracas (1)

en vélo dans la réserve Paracas (3)

dans le désert de Paracas (1)

Le désert rencontre ici l’océan Pacifique, et donne naissance à de longues plages de sable blanc… ou rouge (!), au choix. Mis à part les pélicans et autres oiseaux marins, il n’y a pas grand monde. Le désert quoi!

Playa Supay (4)

Playa Supay (5)

Playa Supay (6)

vie sauvage à Paracas (3)

Playa Yumaque (2)

Playa Roja (3)

Playa Roja (2)

vie sauvage à Paracas

la cathédrale

vie sauvage à Paracas (1)

la mer et le désert

Lagunillas

pêcheurs

Jean Pierre

Nous quittons la terre ferme, direction les islas Ballestas, surnommées « Galapagos du pauvre », comme l’isla de la Plata en Equateur. Comme si le chouchen était le cognac du pauvre: ça n’a juste rien à voir.

Bref, à peine partis que nous voici face au candelabro, vaste géoglyphe de 180m de long et 70m de large, gravé dans le désert par on ne sait pas trop qui et on ne sait pas trop pour quoi, mais on a plein d’hypothèses sur le sujet.

El Candelabro

Nous arrivons ensuite aux Ballestas, et commence un concert impressionant: des dizaines de milliers de fous variés (Sula variegata, pour les intimes) nichent sur ces îles! Parmi eux, quelques manchots tentent de se frayer un chemin, pendant que les otaries paressent sur leurs rochers.

pêcheurs (2)

des miliers d'oiseaux (6)

des miliers d'oiseaux (4)

des miliers d'oiseaux (2)

des miliers d'oiseaux (1)

Lions de mer (4)

Lions de mer (2)

Lions de mer (1)

Pinguins

De Paracas à Ica, il n’y a qu’un pas. Nous débarquons à l’oasis de Huacachina, à quelques kilomètres du centre ville, et le cadre nous enchante dès notre arrivée. Car, passés les hôtels et les restaurants qui bordent le lac, tout le reste n’est que dunes gigantesques et paysages sahariens.

arrivée à l'Oasis

L'oasis

le titanic
Coulera, coulera pas?

Les belles dunes autour de l'Oasis (13)

Les belles dunes autour de l'Oasis (12)

Les belles dunes autour de l'Oasis (3).JPG

Les belles dunes autour de l'Oasis (15)

L'Oasis (3)
Facile de s’imaginer loin de tout…
le désert dans la ville (1)
… mais la civilisation n’est pas bien loin!

sunset sur les dunes (2)

Tout ce sable, ça donne soif mine de rien. Alors hop! un pisco sour pour se réhydrater, et on continue!

apéro pisco sour

 

 

5 comments on “Quand t’es dans le désert

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s