Un jour j’irai à La Paz avec toi

On avait raté notre atterrissage, nous n’avions fait que passer quelques jours auparavant, mais cette fois c’est la bonne: on s’arrête à La Paz!

Capitale la plus haute du monde (OK, Sucre est la capitale, mais on vous dit que ce n’est pas très clair tout ça), la ville impressionne dès le premier regard. Le chaos urbain entre les montagnes!

quartier de La Paz

- coline de la Paz

- vue du mirador Killi killi

On vient ici car c’est incontournable, mais on ne peut pas dire qu’il fait bon vivre à La Paz. Le trafic est dense, les rues sont sales et, évidemment, ça caille! Mais il y a tout de même des choses à faire, pour ceux qui comme nous ont du temps et attendent le retour du soleil.

- Rue de la Paz

bazar de La Paz

Tout d’abord, La Paz possède elle aussi une histoire coloniale, en témoignent son Palacio del Gobierno et le quartier alentour.

palacio del govierno

plaza Murillo

batiment colonial

Calle Jean

Iglesia San Fransisco
La iglesia San Fransisco, dont l’intérieur est sublime (dommage, les photos sont interdites)

Calle Jean -

ruelle de La Paz

Sans transition ou presque, on bascule dans un monde de voitures, de buildings, pour ne retrouver de la couleur que dans les quelques oeuvres de street art.

contrastes

STREET ART 4

Le Prado de La Paz

STREET ART 1

STREET ART 2

On reprend un peu de hauteur avec les quatre lignes de téléphériques toutes neuves! Leur construction fait encore débat dans le pays, mais à 3 bolivianos (0,5€) le trajet, on ne s’en prive pas. Quand te reverraiiis-je, pays merveilleuuux?

séance photo

téléphérique jaune - (3).JPG

- vue du téléphérique.JPG

Vue de la Paz

monts enneigés

vers el Alto
C’est quand même plus facile en téléphérique!

Une fois redescendu, c’est le moment d’une petite grosse session shopping dans les rues touristiques. C’est ici qu’on trouve le plus de choix et les meilleurs prix pour les souvenirs.

C’est dans ces mêmes rues qu’on peut varier notre alimentation, un risotto de quinoa ou tout simplement une pizza, enfin un plat sans riz ou sans frites crues!

vendeuse -.JPG

marché de rue

Cholita

Et pour la sortie dominicale, c’est à la ville d’El Alto, juste au dessus de La Paz, qu’il faut se rendre. Le marché le plus improbable que nous ayons parcouru, où on trouve vraiment de tout. Des cuvettes de toilette, des vêtements, des phares de voiture ou même les amortisseurs si besoin (ne nous parlez pas de contrôle technique)!

marché d'El Alto

marché d'El Alto -

Et le soir, on s’enflamme au Coliseo – le gymnase du quartier- pour les cholitas! 2 heures de catch à la bolivienne, un moment surréaliste.

Cholitas avant le combat

les catcheurs
L’hymne bolivien, avant le massacre

On a de tout: les cholitas, en tenue traditionnelle, les catcheurs, en tenue approximative, l’arbitre et sa coupe mulet, et un nain, qui ne fait que passer.

Alors autant le combat entre cholitas est assez bon, les pirouettes et autres figures de « combat » étant amplifiées par leurs robes virevoltantes. Et on n’a pas pu retenir notre fou rire quand l’une a littéralement craché son Coca-Cola à la figure de son adversaire (hors du ring… et juste devant nous d’ailleurs).

combat de cholitas-

Mais alors, les combats mixtes où les femmes se font tabasser, traîner par les cheveux… elles ont beau gagner à la fin, ça reste un peu dérangeant. Et à la fin, ça devient n’importe quoi, tout le monde se tape dessus, les gars, les filles, l’arbitre… sauf le nain, qui ne fait que passer, mais on l’a déjà dit.

le clou du spectacle

Bon, on ne va pas vous mentir, on a bien rigolé, et on a pas trop vu les 2 heures passer. Ça nous a presque donné envie de nous y mettre même, mais on s’est fait calmés direct…

photo souvenir.JPG

Allez c’est bon, on a notre dose urbaine pour un moment. Bye bye La Paz, on part au lac Titicaca!

 

7 comments on “Un jour j’irai à La Paz avec toi

  1. Je découvre avec un peu de retard votre super site. vos photos sont magnifiques, et quelle aventure! On était nous même au Pérou et en Bolivie l’année dernière mais on a raté les combats de cholitas, dommage 🙂 pour le reste, ça rappelle des souvenir!

    J'aime

    • Pas sûr que ça fasse partie du top 10.. quoi que le crachat de soda fut quand même hilarant 😂 merci de valider l’article en tout cas 😉

      J'aime

    • un grand spectacle que les combats de cholitas, dont certaines sont très jolies ,dans leurs tenues traditionnelles, avec leurs 7 jupons, sous leurs robes multicolores. Certains combats comportent des défis, comme cheveux contre cheveux; la jolie cholitas connue sous le nom de « la sympatica Sonia » qui a perdu le combat contre Daniela, a du subir une coupe de ses longues nattes! dommage.

      J'aime

  2. Vous n’aviez pas prévu de revendre des pièces de Corsa, ou de faire un échange contre un foetus de lama?
    Amusez vous bien au titicaca et couvrez vous.

    JB même sous la menace whatsapp n’est jamais loin de toi 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s