Ville, Lac, Nature et Religion

Les routes sinueuses du Guatemala nous amènent hors des montagnes, sur les rives du lac Atitlán. Le lac, formé il y a plus de 80 000 ans par l’effrondement d’un volcan, est aujourd’hui une des destinations phare du pays. Nous posons nos sacs à dos dans le village de San Pedro de la Laguna,  après avoir déniché une chambre offrant un panorama à couper le souffle. Et lever de soleil en direct de notre lit, svp!

Vue de la terrasse à San Pedro

Lever de soleil vue de la terrasse

Lever de soleil vue de la terrasse..JPG

San Pedro, au pied du volcan du même nom, est une ville maya paisible malgré l’affluence touristique. La religion y est omniprésente, comme en témoigne les nombreuses églises évangélistes (une vingtaine) et chrétienne (oui, 1 contre 20), ainsi que les slogans racoleurs peints sur les murs.

Vue de San Pedro de la lancha.JPG

Rue de San Pedro

Eglise de san pedro

Vue sur le lac Atitlan -

Après un petit-déjeuner sur la place de l’église, nous partons à la découverte des alentours. Quelques kilomètres à pied, d’autres en tuk-tuk, un retour par le lac en lancha et le tour est joué!

San Pedro, San Pablo, San Juan, San Marcos… les villages ont des noms bien catholiques pour des  villages  à majorité tz’utujils, mais la langue maya domine les échanges. Et les murales témoignent une nouvelle fois de l’attachement des habitants à leurs racines. Cela donne parfois des décalages surprenants, comme à San Marcos, où les pêcheurs cotoient les touristes yogistes veggie sur les bords de lac!

Balade en lancha.JPG

San Pablo la laguna-

marché de san Juan

signalisation

Marché de San Pedro

San Pablo la laguna

pecheur, lac atitlan

Street art lac Atitlan -.jpg
Street art lac Atitlan.jpg

Vue de Panajachel

Un dernier lever de soleil et nous repartons pour Antigua, dernière étape de notre séjour au Guatemala. Inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, Antigua fut la capitale du pays jusqu’en 1773, année où un puissant séisme dévasta la ville. En même temps, construire la capitale au milieu de 3 volcans… certes ça fait de jolies vues mais niveau sécurité on a vu mieux!

Arche, Antigua

Vue sur Antigua et le volcan Agua

Vue du Cerro de la cruz

Bien qu’une grande majorité de la ville ait été reconstruite, plusieurs ruines baroques témoignent encore des ravages causés par le tremblement de terre. La ville est un musée à ciel ouvert, et on se balade dans les rues colorées, de ruine en église.

La Merced, Antigua

La Merced, Antigua -..jpg

Eglise, Antigua

Couvent restauré, Antigua -

Vendeuse de rue, Antigua

Cérémonie sur le parc central
L’éruption du volcan Fuego ne perturbe personne apparemment!

Rue colorée d'Antigua

Ruines à Antigua

Ruelle d'Antigua

Palacio de los capitanes, Antigua

Iglesia de San Fransisco, Antigua

Nous avions commencé notre voyage  avec les fêtes de Noël à Mexico, et nous entrons maintenant dans une nouvelle période religieuse: le carême. En Amérique Centrale, on ne plaisante pas avec la religion et pendant toute cette période vont s’enchaîner les messes, processions…

Et ce durant cinq semaines, avec pour point d’orgue la semana santa, qui correspond aussi à LA semaine de vacances de l’année. Quelques centaines de milliers de gens vont se déplacer dans leurs familles, dans les sites touristiques, les bus et hôtels vont multiplier leurs prix par 2, 3… Une sorte d’apocalypse pour les backpackers que nous sommes!

Préparation à la semaine sainte

char pour la semaine sainte.JPG

Mais ne nous affolons pas, nous ne sommes qu’au deuxième vendredi du carême. Estela, la propriétaire de l’hospedaje où nous logeons, nous invite à l’accompagner le soir à l’église Santa Ines, pour la Velación de Jesus. On a aucune idée de ce que c’est, mais on y va!

Bon, on est un peu surpris de voir une foule compacte, faire la queue tel le parisien aux Solidays, pour avoir l’immense privilège de contempler un parterre de fruits, de fleurs et un motif fait -si on a bien compris- de sciure de bois pigmentée. Mais les voies du seigneur sont impénétrables.

Cérémonie de la Revelacion à Santa Ines --

Autour de l’église, tout le monde se rassemble autour des stands proposant sandwiches, pizzas micro-ondes, churros… Alors on se laisse tenter par un sandwich aux quatres sauces, et on découvre le pinole/batido, une boisson chaude à base de maïs toasté mélangé avec de la cannelle, de l’ananas, de la flor de jamaica (bissap)… un régal!

Et là-dessus s’achève notre séjour au Guatemala!  Bien que tout soit à voir, nous avons été conquis par les montagnes de ce pays, trop peu visitées. Courez-y! Quant à nous, 17h de trajet nous attendent pour traverser d’une traite le Salvador, le Honduras et rejoindre le Nicaragua… on a hâte d’y être 😀

carte parcours Guatemala

9 comments on “Ville, Lac, Nature et Religion

  1. Bon on moins vous n’êtes pas trop dépaysés de Paris avec toute cette foule comme aux solidays, ca m’a fait marré ce petit clin d oeil ! Comme d’hab, ca donne toujours autant envie!! Bisous les loulous!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s