Premiers pas au Guatemala

Goodbye Belize, Holá Guatemala! Notre troisième étape nous promet jungles, montagnes, temples et villes coloniales… adelante caballeros! Sitôt passé la frontière, les dollars changés en quetzales, nous prenons la route pour rejoindre EL Remate, petit village tranquille situé sur les rives du lac Peten Itza.

Village paisible d'El Remate.JPG

baignade-a-el-remate
Le lac est au coeur de la vie locale: baignade pour les enfants, pêche et lessive pour les parents
des-nouveaux-copains-a-el-remate
Hélène vous présente ses nouvelles copines!

sunset-a-el-remate

sunset-a-el-remate

On se lève tous pour Tikal, et nous n’échappons pas à la règle! Réveil à 5h du matin, et nous voilà à découvrir, à travers les brumes, les majestueux temples mayas. Le mystère reste entier: comment les mayas ont-ils réussi à construire des édifices aussi imposants sans tractopelle Caterpillar? Comment sont-ils encore debout, alors que les normes parasismiques n’étaient pas encore définies? Ne parlons même pas de la tectonique des plaques!

S’il y en a qui ne se posent pas toutes ces questions, ce sont bien les innombrables oiseaux, singes hurleurs ou singes araignées qui peuplent la jungle alentour.

Temple I à Tikal.JPG

vue-du-belvedere-a-tikal

tete-maya-tikal

vue-panoramique-de-tikal

temple-i-tikal

pause-a-tikal

pyramide-est-tikal

Avant de quitter la région, petite halte sur l’île de Flores, point de chute favori des visiteurs de Tikal. Il est vrai que ses murs colorés, son panorama sur le lac et les nombreux happy hours proposés en convaincraient plus d’un.

rue-de-flores

en-face-de-flores

rue-de-flores

marche-de-flores

Et c’est parti pour 10h de bus (pour parcourir 320km)! Nous arrivons à Lanquín chez les q’eqchi’, un des nombreux peuples mayas du Guatemala. Une des particularités du pays, l’espagnol est la langue officielle mais elle cohabite au quotidien avec plus de 20 langues mayas.

On arrive au coucher du soleil, et ce n’est que le lendemain que nous découvrons le paysage. Perdu dans une forêt tropicale, mélange de pins et de bananiers, le village longe une rivière entre deux collines. Nous ne sommes qu’à 400m d’altitude, mais on se croirait en pleine montagne.

Alentour de Lanquin.jpg

lever-du-soleil-sur-la-valee

lanquin

vue-sur-lanquin

maisons-autour-de-lanquin

Vue sur la vallée.JPG
Pas mal la vue de notre chambre!

Mais Lanquín n’est pas si perdue que ça, car beaucoup de monde s’y rend! A 12km, soit 1h de pickup bondé, se trouve Semuc Champey.

la-jeep-pour-aller-a-semuc-champey
On rentabilise l’essence, proche des 3€ du litre

en-descendant-vers-semuc

Gigantesque pont calcaire sous lequel coule le rio Cahabon, le site de Semuc Champey est une longue succession de piscines naturelles aux eaux turquoises. La balade est facile, la baignade bienvenue, et on comprend alors pourquoi tant de gens se donnent autant de mal pour y parvenir! D’ailleurs, moins loin et tout aussi joli, on vous conseille au passage  la Cavagrande del Cassibile, en Sicile.

suprbe-vue-sur-les-piscines

vue-du-fameux-mirador

piscine-naturelle-de-semuc-champey

baigne-a-semuc-champey

cascade-a-semuc-champey

scene-de-vie

Avant de quitter l’Alta Verapaz, nous faisons un stop dans son chef-lieu, Cobán. C’est le weekend, et le marché envahit la rue principale. Le programme local: shopping, messe et churrascos sur la place centrale. Nous nous cantonnerons à la balade et aux churrascos, grillades de porc, poulet, boeuf accompagnées de frijoles et de guacamole. Sans oublier l’inévitable tortilla!

vue-sur-coban-2

marche-de-coban

tienda-coban

churrascos-coban
Le plus dur est de choisir son stand

Une semaine au Guatemala et nous sommes conquis. De beaux paysages, des gens accueillants et chaleureux… on en redemande!

11 comments on “Premiers pas au Guatemala

    • Coucou Emma! Nous ne les avons pas vu, peut être parce qu’on regardait les oiseaux dans les arbres! 😉 on guettera mieux la prochaine fois. Gros bisous de nous 2

      J'aime

    • Même pas, mais depuis on a croisé des nuages dans les hautes terres, tu verras un peu de ciel gris dans le prochain article normalement 😉 bisous!

      J'aime

  1. Toujours aussi dépaysant votre périple illustré des photos . Finalement le Guatemala vous aura conquis , avec la rencontre des gens que des touristes « classiques » ne feraient sûrement pas…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s