Sur la côte du Quintana

Dernière étape au Mexique, l’état du Quintana Roo et ses paysages de carte postale !

quintana-roo

Nous étions prévenus, cette région est la plus touristique du Mexique. C’est pourquoi nous avions décidé d’éviter Cancún et ses alentours, capitale du tourisme de masse, mais nous étions encore loin du compte ! Alors on ne va pas cracher dans la soupe, nous sommes nous aussi des touristes, et les endroits que nous vous décrivons plus bas sont tous magnifiques. Nous dirons juste que ce n’est pas notre vision du voyage.

Nous voici sur l’île Holbox, fameuse pour les requins baleines qui y passent lors de leur migration, entre juin et septembre. Point de rencontre avec ces poissons du coup, mais quelques heures de plage et nos premières baignades dans les eaux caribéennes ! On renoue ici en douceur avec la foule, car on découvre que le lundi est férié (anniversaire de la Constitution) et que les mexicains bénéficient donc d’un pont.

Isla Holbox, rue pour aller à la plage.JPG

playa-de-la-isla-holbox

sunset-en-la-isla-holbox

En se baladant dans le village, on se rend compte qu’Holbox ne se résume pas qu’à ses plages. Le street art est partout, et pour cause: chaque année, le festival IPAF sélectionne des artistes pour couvrir les murs de l’île.

holbox street art.JPG

Aparté: vous voyez le mini caterpillar? On appelle ça une voiture de golf ici… seul véhicule autorisé sur l’île, à part le camion Coca Cola bien sûr !

street-art-isla-holbox

street-art-isla-holbox

On esquive donc Cancún, Playa del Carmen, et traçons tout droit vers Tulum. Située sur la Riviera maya et ses plages de sable blanc. La route qui y mène est jalonnée de resorts et autres hôtels de luxe… ça ne rentre pas dans notre budget 😀

Activité agréable et économique: la plage publique ! Une grande partie de la côte du Quintana est une plage paradisiaque, divisée en centaines de plages privées. Mais quelques zones restent encore accessibles sans devoir consommer une margarita ou un hamburger !

playa-de-tulum

playa-de-tulum

Nous nous mêlons ensuite à la foule, à Akumal pour essayer de rencontrer quelques tortues marines. On en voit une ou deux, puis l’accompagnateur d’un groupe plus loin demande à Hélène de sortir de l’eau car il est obligatoire de s’équiper d’un gilet de sauvetage pour nager dans une eau où on a pied… en clair c’est gratuit mais il faut nécessairement payer un équipement inutile.

18-tulum-61

On s’en va et on part visiter les ruines de Tulum, vestige balnéaire de la culture maya. Plus sérieusement, c’était avant tout une ville importante de cette civilisation pour leur route commerciale maritime.

templo-del-viento-tulum

ruines de Tulum.JPG

vista-de-las-ruinas

coati-a-lentree-des-ruines-de-tulum
Magnifique spécimen de coati

Dernière étape mexicaine, la lagune de Bacalar et ses eaux turquoises! Epargné par le tourisme de masse, ce pueblo mágico nous laissera le meilleur souvenir du Quintana. Allez, on se paie même une petite balade en kayak.

laguna-bacalar

laguna-bacalar

kayak-sur-la-laguna-bacalar

kayak-sur-la-laguna-bacalar

Et voilà, le Mexique c’est fini pour nous ! Et pas de vol retour, c’est au Belize qu’on se dirige !

notre-parcours-au-mexique

5 comments on “Sur la côte du Quintana

  1. Encore Bravo pour les photos avec des plages paradisiaques sous un soleil d’été pendant que nous on a de la neige, enfin juste un voile . Que le Belize vous réserve d’aussi belles aventures !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s